Retour du CES2018: La Normandie en force ! - Stratinnov

Retour du CES2018

la Normandie en force !

Le 15 février dernier, à l’INSA Rouen, se sont réunis une cinquantaine de personnes désireuses de bénéficier du retour d’expériences des entreprises normandes ayant eu l’opportunité de se déplacer au CES de Las Vegas.

L’introduction à cette matinée a été réalisée par Monsieur Stéphane Canu, enseignant chercheur au sein du laboratoire LITIS de l’INSA Rouen. Dans un article récent publié par l’Usine Nouvelle, celui-ci a été identifié comme « une des 100 personnalités françaises » qui comptent dans le domaine de l’intelligence artificielle (I.A.).
Cette matinée a été animée par Alexandre Martini, Président de Normandy French Tech, en collaboration avec la Région Normandie, l’association NWX#, le Pôle TES et CCI International.

Les salons internationaux : enjeux d’intelligence économique et stratégique

Sans promouvoir à proprement parler l’Intelligence Économique, celui-ci a insisté sur les trois piliers de la discipline à savoir :

  • La nécessité de jouer collectif et de chasser en meute afin de porter la voix de l’innovation française et de l’expertise normande, véritable vecteur d’influence ;
  • La présence sur de grands évènements internationaux comme une source d’enrichissement pour les processus de veille et de prospective ;
  • La prise de conscience des dangers de tels salons en termes de protection et de sécurité face à des pratiques s’apparentant à de l’espionnage économique.

Les grandes tendances du CES2018

Puis c’est au tour d’Emmanuel Assie, Président fondateur de Webaxys, opérateur de réseaux spécialisés dans les Data Center Green et innovants, d’aborder les grandes tendances du salon.

Tendances lourdes :

E. Assie a tenu à faire émerger trois tendances lourdes de cet évènement. Ainsi l’Intelligence Artificielle est partout, les Expériences immersives se vulgarisent dans tous les domaines d’activité et la notion de Plateforme Digitale (5G, blockchain, etc.) était le maître mot, autant de tendances qui sont dans la droite ligne des 10 prévisions du Gartner à l’horizon 2020 pour l’IT : l’émergence de la réalité augmentée, la reconnaissance vocale généralisée, l’interaction avec les robots, l’abandon progressif des applications mobiles, les algorithmes comme enjeu de performance en entreprise, la Blockchain et ses enjeux en termes de traçabilité et sécurisation des échanges, la maîtrise de l’information face aux Fake News, la robotisation croissante, l’Intelligence artificielle partout et pour tout et enfin la généralisation des objets connectés (IoT) et ses problématiques ( collecte et traitement des données, apprentissage, etc.)

0
« Intelligence artificielle » « Réalité augmentée » « Blockchain »
0
Visiteurs pendant le salon

Des chiffres à donner le tournis :

Le CES 2018 a rassemblé 3900 exposants, 175000 visiteurs, 6400 médias et 300 conférences. Il s’est déroulé sur 3 sites pour une surface de 230000 m2, pendant 4 jours et ce sont près de 130000 chambres d’hôtels et 4500 restaurants qui ont été mis à disposition de l’audience.

0
Visiteurs pendant le salon

La French Tech en première ligne :

La délégation française était la première délégation mondiale en termes de start-up représentées et occupait la 3ième présence mondiale, passant de 50 acteurs en 2014 à près de 350 en 2018.

0
Start-up Françaises

Des projets Waouh

Retour d’expériences et constat :

Puis ce fut au tour des exposants et visiteurs normands de donner leur sentiment sur le salon. Les exposants tout d’abord et les représentants du Pôle TES et des sociétés Cotral Communication Defense , Paygreen , Tabletech .

Les différents intervenants ont souligné la capacité à réaliser des contacts très qualifiés lors du salon, notamment auprès de grands industriels, de façon plus ou moins informelle. L’enjeu réside dans la possibilité de réduire le temps de mise en relation et de faire émerger rapidement d’éventuels projets et ou partenariats innovants.

Malgré la taille colossale du salon, les intervenants ont souligné l’importance de se déplacer sur de salons à l’envergure internationale afin de pouvoir y démontrer leurs expertises et leurs innovations, en s’inscrivant dans une démarche collective (et régionale) afin de ne pas être noyé tout en profitant d’une visibilité importante.

Parmi les visiteurs du salon, les représentants de Freon Élagage, SAVBOX France et FASTPOINT ont également donné leur ressenti de cette expérience si enrichissante.

Il a également choisi de sélectionner des projets, produits, services et autres applications qui l’ont particulièrement impressionné, dans les transports autonomes (Rouen Normandy Autnomous Lab), l’impression 3D (Ethereal Machines), l’offre pléthorique de robots LG , l’analyse des postures réalisée par Orbecc pour la réalité augmentée ou encore les drones « hélicoptères » de l’allemand Volocopter ou « sous-marin » de Powervision .

« Inside the Silicon Valley » :

Puis ce fut autour d’Alexandre Martini de reprendre la main et de faire son RETEX sur le déplacement de certains membres de Normandy French Tech dans la Silicon Valley. Au cœur du programme, ce sont les visites des incubateurs et accélérateurs YCombinator, 500 Startups ou encore HAX qui ont particulièrement impressionné cet entrepreneur également co-fondateur et CEO de NFactory, incubateur et accélérateur de startups et d’entreprises normand. Parmi les enseignements relatifs au salon, celui-ci a constaté que :

  • Peu d’entreprises françaises, et en particulier normandes, en phase « scale-up » étaient présentes, d’où l’interrogation de pouvoir donner de la visibilité à des entreprises plus matures lors des prochains CES ;
  • Même si le rêve américain peut attirer, la réalité du modèle est également visible à tous les coins de rue lorsque les projets sont des échecs ;
  • Les accompagnements proposés par les principaux acteurs institutionnels français et le modèle social national, même s’ils ne sont pas parfaits, méritent d’être loués et affirmés ;
  • La participation à un tel voyage permet une visibilité défiant toute concurrence pour les participants, encourage le networking et le lien entre les entrepreneurs et insuffle un vent de dynamisme et d’énergie positive.

C’est enfin à Madame François Guégot qu’a incombé la responsabilité de clore cette matinée, celle-ci réaffirmant le soutien de l’exécutif de la région Normandie, de son bras armé, l’AD Normandie et de l’ESR pour servir le dynamisme économique normand via la formation, la valorisation, l’incubation, trois composantes essentielles de la compétitivité des territoires et de leurs entreprises.

Articles récents

2018-03-08T14:09:05+00:00