Le management en entreprise: un frein pour l'innovation ? - Stratinnov

Le management en entreprise :

un frein pour l’innovation ?

L'équipe au complet STRATINNOV/CIBLE BLANCHE DESIGN

Faire de l’innovation une priorité : c’est aujourd’hui le seul moyen efficace de garantir le développement économique. Pour permettre aux entreprises de se servir de l’écosystème d’innovation comme d’un levier de croissance, le gouvernement propose depuis quelques années, plusieurs mesures prioritaires destinées à financer les projets axés dans ce domaine. Mais malgré tous les efforts consentis, la dynamique de l’innovation dans le pays n’est pas à la hauteur des attentes.

En entreprise, quels sont les principaux freins à cette innovation ?

Pour répondre à cette question, l’Association des Centraliens et le Medef ont réalisé en mai 2017, une enquête auprès d’un échantillon représentatif de 600 professionnels, dont des ingénieurs, des dirigeants d’entreprises et des entrepreneurs. Et les résultats sont clairs. Ils indiquent en effet que les principaux freins sont surtout dus à l’incapacité des entreprises françaises à planifier des projets porteurs sur le long terme. Alors que dans le monde, l’heure est à la recherche d’idées innovantes qui boosteraient leurs croissances économiques dans le futur, en France, les entreprises se focalisent principalement sur le développement de leur business plan à court terme.

Par ailleurs, les entreprises françaises aptes à financer des projets d’envergures dans le domaine de l’innovation sont rares. D’autres raisons d’ordre culturel peuvent également constituer un frein à l’innovation. Ce sont par exemple : la peur de l’échec/du changement, et l’incapacité tout simplement, de prendre des risques. Il y a aussi les obstacles liés aux croyances. En France, on pense en effet que l’innovation est réservée aux secteurs du digital et industriel. Et pourtant, la culture de l’innovation concerne bien toutes les entreprises, et ce quels que soient leurs domaines d’activités.

Alors, comment surmonter ces freins ?

Pour que l’innovation devienne un réel levier de croissance pour les entreprises françaises, il est primordial que les professionnels (cadres) apprennent à mieux manager les processus d’innovation. Cultiver la prise de risque en octroyant plus de place à l’expérimentation ainsi qu’à la mise au point de prototypes est également une solution envisageable pour installer cet écosystème d’innovation dans les entreprises.

Par ailleurs, pour faciliter le financement des projets innovants, il existe des dispositifs fiscaux intéressants, type crédits d’impôt Recherche et Innovation (CIR-CII) qui peuvent aider financièrement les entreprises à innover.

En outre, l’intérêt grandissant de la culture entrepreneuriale orientée sur des projets novateurs favorisent l’apparition de « business angels », constituant aussi un bon moyen de financement de projets.

Ces « business angels », également appelés « investisseur providentiel » sont des personnes qui investissent au capital d’une entreprise au concept innovant alors que celle-ci n’en est qu’au stade précoce de création ou de début d’activité, période la plus risquée de l’investissement. La « participation » se fait à titre personnel. Ils mettent aussi à disposition des entreprises, leurs compétences, expérience et une partie de leur temps.

Pour que la peur du changement ne constitue plus un obstacle, les entreprises devraient s’offrir l’aide d’un bureau d’étude en innovation. Fines conseillères, ces entités à l’instar de STRATINNOV, accompagnent les entreprises dans un processus global encadrant l’ensemble des champs d’expertises nécessaires à la réussite de leur projet d’innovation.

Articles récents

2018-03-27T10:30:57+00:00