La France pionnière dans la course à l'Intelligence Artificielle - Stratinnov

La France pionnière dans la course

à l’Intelligence Artificielle

L'équipe au complet STRATINNOV/CIBLE BLANCHE DESIGN

Avoir une perspective sur les innovations technologiques actuelles appelle sûrement à s’étendre sur les plus récentes avancées dans l’univers de l’intelligence artificielle et de la robotique. Dans le reste du monde comme en France, les progrès sont en effet permanents dans ces domaines. Petit tour d’un monde du futur immédiat !

De la santé à l’industrie en passant par les services, tous les secteurs sont concernés

Un peu partout dans les pays développés, la santé humaine et la médecine profitent énormément des innovations dans l’univers de l’intelligence artificielle et de la robotique. Tout récemment, l’agence américaine du médicament a par exemple donné son aval pour la commercialisation auprès des professionnels d’un robot dont la principale vocation est d’identifier un trouble médical, et ce, à partir d’une simple photo.

Grâce à l’intervention de cet outil technologique, il devient ainsi possible de diagnostiquer la rétinopathie, cette déficience visuelle qui concerne plus de 30 millions d’Américains et la moitié des personnes touchées par le diabète de type 2 en France. Au-delà de la sphère médicale, l’intelligence artificielle et la robotique œuvrent également au niveau de celle des services. La France fait partie des pays les plus doués en la matière, comme en témoigne ces entreprises qui conçoivent, et mettent en vente aux professionnels, des robots pour assister et servir les clients d’un magasin ou d’un hôtel.

Totalement autonomes et à même d’interagir et de donner les réponses appropriées aux usagers, ces solutions sont personnalisables afin de convenir à toute sorte d’activité commerciale.

Dans l’industrie, le principe du cobot, contraction de « collaborative robot » ou robot collaboratif, se déploie également davantage en France. Globalement, ces cobots assistent les salariés et sont surtout assignés aux tâches les plus répétitives ou les plus avilissantes dans le secteur industriel. Ce principe permet nombre de bénéfices, du gain de productivité pour l’entreprise à l’amélioration des conditions de travail pour les opérateurs.

La France se donne les moyens de jouer les premiers rôles en matière d’IA

En France, les start-ups et autres entreprises s’activant dans l’intelligence artificielle et la robotique tirent leur épingle du jeu grâce à des conceptions à la fois pratiques et performantes. Keeker, ce robot domestique autonome et mobile répondant à une commande vocale promet une multitude d’usage et de fonctionnalités, de la projection d’image sur un mur à la surveillance à distance.

Au chevet des enfants asthmatiques, Joe le robot est de son côté un compagnon remarquable. Ludique, bienveillant et surtout rassurant, il assiste et explique aux plus jeunes la nécessité des traitements de leur pathologie à travers des chansons, des histoires ou des dessins animés.

Même si les entreprises tricolores signent des créations prometteuses prouvant une maîtrise certaine de l’intelligence artificielle et de la robotique, la France, et l’Europe en général, est encore loin d’être leader en la matière.

Le récent rapport remis par le député Cédric Villani se veut être un panorama complet de l’intelligence artificielle dans l’Hexagone tout en préconisant les voies à suivre pour permettre à la France de jouer les premiers rôles pour les périodes à venir.

À la suite de la lecture de ce rapport, le président de la République française a annoncé le déploiement du plan intelligence artificielle en France, soutenu par l’administration à hauteur de 1,5 milliard d’euros jusqu’en 2022. L’émergence d’instituts dédiés dans quatre ou cinq zones stratégiques sur le territoire est entre autres annoncée, ou encore la création d’un hub pour enrichir et valoriser le système national des données de santé.

Quatre domaines stratégiques ont effectivement été présentés au niveau du rapport Villani, et avec la santé, les secteurs de l’environnement, de la défense et des transports seront les premiers concernés par les actions à venir.

A vous de jouer !

KWAN-H400px

Compétences humaines, savoir-faire technique et technologique, contexte économico-politique favorable …C’est le moment pour les entreprises de faire un peu de prospective et d’envisager les mutations nécessaires pour être innovant et participer à la notoriété de la « Marque France ».

N’hésitez pas à vous faire accompagner dans cette démarche par des professionnels de la croissance par l’innovation, pour co-construire des solutions optimisées pour vos marchés et rentables au regard de l’effort produit !

Articles récents

2018-05-28T18:09:07+00:00