Les FABLAB - Stratinnov

Les FABLAB,

des partenaires en toutes circonstances ?

En France et dans le reste du monde, les FABLAB se multiplient. L’essor de ces espaces créatifs laisse penser que le nombre d’usagers de ces espaces connaît tout autant une montée en flèche. Ces laboratoires de fabrication réunissant de nombreuses ressources autour d’outils numériques de pointe sont-ils les plus indiqués pour le prototypage d’un projet d’innovation ? De prime abord, la réponse est affirmative. Sur certains angles pourtant, les porteurs d’innovation trouveront également bénéfice à contrôler la collusion avec les FABLAB. En voici les raisons.

Les FABLAB, des espaces numériques pour créer et fabriquer

Depuis les premières années de la décennie 2000, tout un chacun a désormais accès à ces endroits communautaires passionnants, offrant la possibilité de rendre concret ce qui n’était alors qu’à l’étape de projet ou au stade de l’imagination.
Les FABLAB se présentent comme des lieux qui recèlent des logiciels et des matériels technologiques hétéroclites, pilotés par des profils compétents et expérimentés, voués à soutenir les usagers pour la matérialisation de leurs projets.
Le concept de FABLAB est apparu à la fin des années 1990, initié par Neil Gershenfeld, un professeur du MIT, le célèbre institut de technologie du Massachusetts. Contraction de fabrication laboratory – ou laboratoire de fabrication, en traduction littérale – ces espaces ne sont autre que des locaux dédiés à la création, au prototypage et/ou à la production à l’unité, ou parfois en petite série, de n’importe quel objet.

C’est simple, dans un FABLAB, toutes sortes d’objets peuvent ainsi être créés, fabriqués, montés et démontés, réparés ou transformés.Un FABLAB se veut avant tout être un espace d’éducation, de formation, de recherche et de création par la pratique, l’action et l’expérimentation.Les enfants, les étudiants et autres bricoleurs en herbe affectionnent ces lieux qui leur permettent de s’approprier cette aptitude de créer et à fabriquer.
Pour les créateurs professionnels, les porteurs de projets innovants ou les entrepreneurs, les FABLAB sont également de précieux alliés pour le prototypage rapide de leurs idées.
Le grand public sans distinction est ainsi au cœur de la démarche, comme le précise d’ailleurs la charte des FABLAB, qui met l’accent sur l’ouverture de ces espaces au monde.

Une charte officielle des FABLAB

Le MIT a en effet établi une charte spécifique et celle-ci définit le cahier des charges détaillant les principes des FABLAB. Pour qu’un espace de création numérique prenne la qualification de FABLAB, de nombreuses conditions doivent être réunies.
Tout d’abord, la mise à disposition de nombreux équipements autrefois réservés au secteur industriel est incontournable. Ces endroits réunissent ainsi la crème des outils numériques, allant des logiciels performants aux imprimantes 3D en passant par les machines de découpe laser et autre machine à commande numérique ou CNC.

Est considéré ensuite comme FABLAB toute plateforme qui adhère à la charte du MIT et qui, de fait, collabore avec un réseau international en partageant et en diffusant les connaissances et les documentations issues de tout processus de création et de recherche.
L’une des vocations principales des FABLAB étant enfin de rendre permis à tous l’accès aux équipements numériques, l’ouverture de ces espaces à un public de tous horizons est également requise.

Prototypage de projet d’innovation dans un FABLAB

Qu’il s’agisse d’un service, d’un produit, d’un procédé ou d’un savoir-faire, la quête d’innovation et le développement de nouveautés sont des motivations communes animant les créateurs et les porteurs de projets du monde entier. Très souvent, l’espérance de gain et les retombées commerciales se présentent également comme un moteur important pour une grande partie d’entre eux.
Dès lors, une dimension stratégique encadre chaque projet d’innovation. Pour la rentabilité des investissements consentis, des notions comme la confidentialité deviennent finalement d’une extrême importance pour ces types de projets.

Ce caractère particulier, tenant au secret et à la confidentialité, tranche pourtant avec l’esprit de communauté et de partage qui est l’essence même des FABLAB. Bien évidemment, il est possible pour les porteurs de projets d’innovation de privatiser tout ou partie de ces espaces numériques, ce qui serait la solution la plus indiquée lorsqu’un certain niveau de confidentialité est de mise autour d’une création.
En France, les entreprises ont d’ailleurs la possibilité de louer une plateforme dans le cadre d’un projet de création ou pour répondre aux besoins que nécessite la fabrication d’un produit. Néanmoins, il est difficile de garantir une protection optimale et absolue des créations et des innovations initiées dans les FABLAB, quand bien même, sur le papier, un cadre particulier sur la propriété intellectuelle des créations en FABLAB est bien annoncé à court terme.

Articles récents

2018-08-29T11:17:42+00:00